Comme les deux Allemagne

Publié le par kosovo

images-1.jpgUne nouvelle proposition de Wolgang Ischinger, le médiateur européen de la troïka, aux délégations Albanaises et Serbes pour le règlement du futur statut du Kosovo inspiré sur les accords des deux Allemagnes, la République démocratique allemande (RDA) et la République fédérale d'Allemagne (RFA) en 1972, rapporte les agences.

Le diplomate allemand Wolfgang Ischinger s’est inspiré de l’histoire des deux Allemagne avant la réunification pour, dit-il, bouger « du point mort » le processus de négociation du Kosovo. Parce qu’il considère que « les deux parties serbes et albanaises ont des positions inconciliables ». Vecernje novosti, un quotidien serbe s’interroge : «  le doute plane à savoir si W. Ischinger lâche des « ballons d’essai » ou a sérieusement l’intention de diviser la Serbie comme l’ont fait les Américains et les Soviets pour l’Allemagne. »

Politika, journal serbe souligne que « la proposition du médiateur allemand ouvre la voie de l’Etat à la province serbe ». L’idée étant que la Serbie et le Kosovo agencent leurs relations comme deux Etats, comme ce fut le cas pour les deux Allemagne. C’est principalement pour cette raison que Belgrade a rejeté la proposition et que Pristina ne se prononce pas officiellement.

Ischinger ne s’inspire pas de la chute du mur de Berlin qui a marqué la réunification de l’Allemagne, mais vingt ans auparavant soit le 21 décembre 1972 quand est signé à Berlin, après une difficile année de négociation le « Traité fondamental » qui normalise les relations entre la RFA et la RDA.

Le « Traité fondamental » négocié par les deux Allemagne comprend dix courts articles. Les éléments de la normalisation sont : le développement de relations normales de bon voisinage sur la base de l'égalité des droits, chaque partie s’étant engagée à renoncer à toute forme de violence, l'inviolabilité des frontières communes et le respect de l'intégrité territoriale, la renonciation réciproque à représenter l'autre État sur le plan international et, enfin, un échange de représentation permanente.

Ceci a permis aux deux États d'être admis conjointement à l'Organisation des Nations unies (ONU), le 18 septembre 1973. Seul Israël s'opposa à la reconnaissance internationale de la RDA. C’était la première fois qu’on évoquait la possibilité d'une réunification des deux Allemagne. Le Traité a garantit de facto, mais pas de jure, la reconnaissance de la RDA. La reconnaissance de jure ou de droit est définitive, pleine et entière, ce qui signifie qu’elle produit l’ensemble des effets juridiques de la reconnaissance. A contrario, la reconnaissance de facto est provisoire et révocable.

C’est ainsi que Berlin a été un symbole majeur de la guerre froide. Au moment, où on peut lire dans les journaux qu’une nouvelle guerre froide fait surface entre les américains et les russes, la proposition de W. Ischinger dévoile surtout l’état des relations entre les deux grandes puissances. Par ailleurs, le fait qu’on ne sait pas clairement si la troïka s’est réunie ou pas, comme ça avait été annoncée, peut nous laisser croire qu’un profond désaccord règne entre les trois médiateurs c’est à dire  Wolfgang Ischinger, représentant de l’Union européenne, Franck Wisner pour les Etats-Unis, et Alexandre Bocan-Hartchenko pour la Russie.

Snejana Jovanovic

Commenter cet article

Renald 21/01/2008 22:25

Super blog senej...
http://luberice.blogspot.com/