L'OTAN réduit ses troupes

Publié le par kosovo

Ce sont, désormais, dix mille soldats issus de trente deux nations différentes qui assureront la sécurité et la stabilité au Kosovo. La Force multinationale de l’Otan, la KFOR (Kosovo Force) a diminué le nombre de ses troupes sur le territoire. L’effectif global sera réduit de quatre mille soldats.image-KFOR.jpg

« La KFOR a réajusté sa position de force et de structure pour répondre aux exigences de sécurité actuelles et faire pleinement usage des multiplicateurs de force clés comme les hélicoptères et les réserves » a précisé le Général Markus Bentler, commandant de la KFOR dans un communiqué. http://www.nato.int/kfor/docu/pr/2010/01/p100131a.htm

« Ce nouveau concept permet de réduire le nombre de soldats déployés au Kosovo » tout en maintenant une forte vigilance et des forces de réserve prêtes à réagir en cas de besoin dans les pays contributeurs. La décision de restructurer la KFOR a été prise par l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) en juillet 2009 à la suite d’une évaluation de son rôle dans la région.

Par ailleurs, le site d’information b92 rapporte que la mission européenne de police et de justice (EULEX) n’atteindra ses objectifs qu’en usant du dialogue et pas à pas. « EULEX estime que des progrès dans le Nord du Kosovo ne peuvent être atteints que par le dialogue en impliquant tous les groupes intéressés, et étape par étape, a déclaré à B92 Nicholas Hauton des Services d'information de la mission de l'UE. » http://www.b92.net/info/

Quelques jours auparavant l’agence de presse italienne ANSA a déclaré qu’une partie de la mission EULEX allait se déployer dans le Nord du Kosovo ( majorité serbe qui ne reconnaît pas l’indépendance proclamée par les Albanais du Kosovo). Ces propos ont été démentis par la porte-parole de la mission européenne, Karin Limdal, selon B92.

Le Représentant spécial du secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour le Kosovo a indiqué dans son rapport au Conseil de sécurité le 22 janvier 2010 « qu'il y avait eu peu de progrès concernant l'instauration de tribunaux multiethniques dans le Nord du Kosovo. »
http://www.un.org/apps/news

Il a précisé que le Nord du Kosovo « restait un point chaud ». « Les relations entre les communautés serbe et albanaise sont tendues notamment en ce qui concerne la distribution de l'électricité et la reconstruction des maisons. » Des incidents, comme des jets de pierre ou arrestations, se multiplient dernièrement dans les trois municipalités du Nord.

Snejana Jovanovic

Commenter cet article