La résolution du Parlement serbe

Publié le par kosovo

" A une très large majorité (220 pour, 13 contre, 3 nspp) ; le Parlement serbe a adopté une résolution sur la sauvegarde de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du pays. Tous les accords internationaux signés par la Serbie, y compris l’Accord de stabilisation et d’association (ASA) avec l’Union européenne, devront respecter ces principes. La Serbie pourra rompre ses relations diplomatiques avec les pays qui reconnaîtraient l’indépendance. L’armée " est prête à défendre les citoyens du Kosovo " ", rapporte le Courrier des Balkans.

 

Une résolution sans conséquence pour l’administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK). Son porte-parole signalant : " Ce que le Parlement serbe fait dépend de ses députés. Les développements du Parlement serbe ne peuvent avoir aucun effet au Kosovo, vu que le Kosovo est administré par les Nations Unies "

 

Le Président de la province du Kosovo Fatmir Sejdiu a estimé que : "  cette résolution rappelle les méthodes serbes des phases antérieures. C’est une agression constitutionnelle vis à vis du Kosovo qui n’a pas de fondement juridique. La Serbie n’est plus celle qui peut décider du destin du Kosovo et réellement, la politique que mène actuellement la Serbie l’a conduit au malheur qui nous ont amené aux confrontations et aux effusions de sang que nous avons eu ici, jusqu’à la tragédie du peuple du Kosovo, mais aussi des autres. " Peut-on lire sur B92.net

 

Cette résolution intervient après la réunion du Conseil de sécurité où ont été entendu le Premier ministre de la Serbie Vojislav Kostunica et le Président du Kosovo. Dans un long discours solennel, le Premier ministre serbe a rappelé son attachement au droit international, plus spécialement au respect de l’intégrité des frontières et de la souveraineté des Etats. Le Président Sejdiu s’est dit prêt à former un nouveau gouvernement et a répondu favorablement à une question sur la possibilité d’une déclaration d’indépendance, " aux côtés de ses amis ".

 

Au-delà de la divergence de vue entre Serbes et Albanais, les positions Russes et Américaines vont en s’écartant. L'ambassadeur russe auprès de l'ONU Vitali Tchourkine a soumis au Conseil de sécurité de l'ONU le projet de déclaration appelant à prolonger les négociations entre Belgrade et Pristina sur le statut du Kosovo. Alors que par la voix de sa Secrétaire du Département d’Etat Condoleeza Rice, les américains rétorquent : "Le Kosovo et la Serbie ne seront plus jamais un seul Etat. Je pense que cela est tout à fait évident".

 

"Nous parlerons avec les Kosovars et les Serbes, nous parlerons avec toutes les parties intéressées, y compris avec les Russes, parce que nous tous devons effectuer dans les Balkans des démarches en vue de stabiliser la situation et permettant de fermer les pages tragiques... de l'histoire des Etats balkaniques pour que l'édification de l'Europe soit définitivement achevée 17 ans après la fin de la "guerre froide", a souligné la chef de la diplomatie américaine selon Ria Novosti.

 

Le Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations Unies rouvrira les débats sur le statut du Kosovo en janvier prochain.

 

 

Snejana Jovanovic

Commenter cet article

SERBIE. 30/01/2008 22:39

REGARDEZ MON BLOG MERCI