14 points de négociations

Publié le par kosovo

images-copie-9.jpgL’agence Beta a eu connaissance des 14 points de négociations soumis par la troïka aux deux parties pour les pourparlers du 22 octobre. Le document dit :
« La troïka a consulté la position de chacune des parties. Sans aucun préjugé sur les positions des deux parties sur le statut du Kosovo nous avons dégagé les principes suivants afin d’ouvrir la voie à une solution :

1. Belgrade et Pristina vont se concentrer sur le développement d’échanges             bilatéraux fondés sur leurs pratiques historique, culturelle et humaine.
2. Belgrade et Pristina règleront dorénavant leurs différents de manière pacifique et n’engagerons pas d’actions ou ne prendront pas de dispositions qui seraient caractérisées comme une menace pour l’autre partie
3. Le Kosovo intègrera complètement les structures régionales, particulièrement celles qui sont de nature économique.
4. Il n’y aura pas de retour à la situation d’avant l’année 1999.
5. Belgrade ne gouvernera pas au Kosovo.
6. Belgrade n’aura plus de présence physique au Kosovo.
7. Belgrade et Pristina choisissent de travailler à l’évolution qui mène au rapprochement et à l’éventuelle intégration à l’Union Européenne, ainsi qu’à l’intégration progressive aux structures euroatlantiques.
8. Pristina mettra en place de larges mesures afin d’améliorer la condition des Serbes du Kosovo ainsi que des autres communautés non-albanaises, en particulier au travers de la décentralisation des pouvoirs locaux, de garanties constitutionnelles et la protection de l’héritage culturel et religieux
9. Belgrade et Pristina collaboreront dans des domaines qui sont d’une importance cruciale tels que :
    a) Le sort des personnes disparues et le retour des réfugiés
    b) La protection des minorités
    c) La protection de l’héritage culturel
    d) Leur perspective européenne et leur initiative régionale
    e) Les questions d’ordre économique, y compris la politique fiscale, l’énergie, le        commerce, l’harmonisation aux normes de l’Union Européenne, le développement    d’organes économiques communs, développement de stratégies en rapport avec les initiatives économiques régionales
    f) La libre circulation des personnes, des biens, du capital et des services
    g) Le secteur bancaire
    h) Les infrastructures, les transports et la communication
    i) La protection de l’environnement
    j) La santé publique et le progrès social
   k) La lutte contre la criminalité en particulier dans le domaine du terrorisme, du         trafic d’armes, de la drogue, des êtres humains ainsi que le crime organisé
    l) Collaboration entre les municipalités et la gestion d’un côté comme de l’autre
    m) L’éducation
10. Belgrade et Pristina auront des membres communs qui assureront la collaboration
11. Belgrade ne se mêlera pas aux relations entre Pristina et les organisations financières internationales
12. Pristina administrera de manière totalement indépendante ses finances (impôts, budgets, etc.)
13. Le processus de stabilisation et de rapprochement à l’Union Européenne du Kosovo continuera sans que Belgrade n’y fasse d’obstacles
14. La communauté internationale maintiendra une présence civile et militaire au Kosovo et  ce, même après la définition du statut. »

Snejana Jovanovic

Commenter cet article