Troisième round : des contradictions

Publié le par kosovo

 
images-copie-7.jpgDans la presse tant serbe que kosovar, on note des contradictions intéressantes quant à la rencontre de Bruxelles, dimanche. Bien sûr, chacun a campé sur ses positions, il n’y a rien de nouveau, les albanais rejettent toute proposition de Belgrade qui propose un statut d’autonomie plus fort que l’actuel sous administration internationale.

Mais, il y a eu des sourires ! dit Javier Solana à l’Express, quotidien du Kosovo : « J’ai passé du temps avec eux et au nom de l’Union Européenne je les ai encouragés à aller de l’avant. Et j’ai vu quelques sourires ce que je n’avais pas vu depuis longtemps »

Kosova Sot parle même d’une position commune puisque Belgrade et Pristina se sont engagés à renoncer à toutes provocations qui mettraient en péril la paix, la stabilité dans la région et le processus de troïka. Toutefois, ce quotidien fait sa une avec : « personne ne croit plus à un compromis entre Albanais et Serbes sur le statut du Kosovo »

Du côté de la presse serbe, Vecernje Novosti titre « Enfin le dialogue ! ». Le journaliste précise : « C’est la première fois qu’ils ont parlé directement les uns avec les autres, plus précisément c’est la première fois qu’ils se sont écoutés. Cette fois encore, il n’y a pas eu de poignée de mains échangée, mais ils se sont présentés les uns aux autres et ont répondu aux questions sur la proposition serbe d’une autonomie substantielle et celle de relation d’amitié et de rapports entre deux Etats indépendants des Albanais. »

Tanjug, une agence serbe annonce : «  les Serbes sont satisfaits de ce début, les Albanais rejettent la proposition de Belgrade » Un spécialiste des Affaires étrangères du quotidien serbe Politika, Boško Jakšić, a déclaré à B92 : « il faut dire que nous sommes confrontés à des contradictions. D’un côté, je ne sais pas ce qui a donné de l’optimisme à notre ministre des Affaires étrangères à l’issue de cette rencontre, et d’un autre côté, la déclaration du Président du Kosovo semble plus convaincante, il rejette les propositions de Belgrade » Cependant, il estime plus loin que le fait qu’un nouveau rendez-vous a été fixé pour le 22 octobre est un bon signe bien que personne ne s’attend à un miracle.

Snejana Jovanovic


Commenter cet article