ANA vu à la télé

Publié le par kosovo

Albanian National Army (ANA) a fait une brève apparition sur la chaîne Radio Télévision du Kosovo (RTK), une chaîne « pubimages-copie-1.jpglique » également diffusée par satellite. L’ANA a été classée organisation terroriste par la mission des Nations Unies au Kosovo (MINUK) et l’agence américaine the National Memorial Institute for the Prevention of Terrorism (MIPT)

Le reportage montre des hommes masqués en uniforme noir qui patrouillent sur l’autoroute du Sud Nis- Pristina et interpellent des automobilistes. RTK a précisé que la scène a été tournée près de Merdara, à trois kilomètres de la frontière administrative avec la Serbie, une région particulièrement sensible de la province serbe majoritairement peuplée d’Albanais.

Interrogé par B92, Agron Bajrami, directeur de la rédaction du journal albanophone Koha Ditore a répondu : « leur objectif, c’est d’être là au cas où il y aurait un conflit entre le Kosovo et la Serbie, leurs ennemis ne sont ni la KFOR, ni la communauté internationale, mais ils sont là pour prévenir ou être en position en cas de conflit entre les Albanais et les Serbes s’il y a absence de compromis sur le statut ».

L’ANA est une organisation qui lutte pour l’avènement de la « Grande Albanie » dans les Balkans. Le MIPT a signalé qu'on ne connaissait pas le nombre de membres de l'ANA. Son dirigeant, Idajet Beqiri, a été extradé en juin 2004 en Albanie après avoir été accusé d'incitation à la haine raciale en Macédoine. L'armée nationale albanaise a été active en Macédoine, pour la première fois en 2001. Elle s’oppose aux accords de paix et exige l’amnistie pour les combattants Albanais.

Les réactions ont été immédiates tant du côté des représentants internationaux que locaux, Agim Ceku, le Premier ministre du Kosovo a annoncé que la manifestation d’hommes cagoulés et armés n’est pas un message du Kosovo : « Le Kosovo aura ses forces de défense et il se défendra dans un cadre institutionnel ». Il a invité les citoyens du Kosovo à soutenir les organes de défense car « cela est le meilleur moyen pour défendre le Kosovo, la paix et la stabilité ».

Du côté serbe, le Président de la République, Boris Tadic a avisé la KFOR, l’UNMIK et la communauté internationale sur le danger que représente la propagande illégale d’organisation terroriste dans les médias albanais au Kosovo. Tadic estime que « c’est une nouvelle menace de violence et d’intimidation à l’encontre des Serbes du Kosovo, ainsi qu’une tentative d’influencer le processus de négociations sur le futur statut du Kosovo ».

Snejana Jovanovic

Commenter cet article